CM2 : classe de Stéphane HEURTEBIZE

Intervention de la Setram

Un animateur de la SETRAM est venu lundi matin présenter le réseau des bus et des tramways de la métropole du Mans. Un bon moyen pour sensibiliser les élèves, futurs collégiens, à la bonne utilisation de ses transports, tout en parlant des gestes de sécurité à suivre. A l’issu de cette intervention, ils ont reçu un petit livret-jeux et une gomme. 

Basket au gymnase du SCM

Lundi après-midi 28 juin, Yoni et deux animateurs du club de basket du SCM ont accueilli les élèves de CM1 et CM2. Après une rapide présentation du club, les élèves ont fait de petits exercices d’échauffement. Puis des matchs ont suivi. Les élèves ont été ravis.


La fonte des glaces, c’est quoi ?

Dessin de Jacques Azam (dessinateur pour l’émission 1jour1actu)

Vendredi 18 juin, les élèves ont participé au webinaire sur ce thème qui sera le dernier sujet travaillé en EMC et en sciences. Pour le voir en replay, cliquez sur le lien suivant :

https://app.livestorm.co/milan-presse-1/cest-quoi-la-fonte-des-glaces/live?s=a6a989f7-a5f1-446d-884a-af567d36081d#/qa

Et cette fois-ci,  c’est pour la fête des pères que les élèves ont dessiné à la manière de Mondrian. Bonne fête aux papas !

 

 

 

 

 

Une poésie au passé simple mise en image par les élèves 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visite de l’exposition « Tatoueurs tatoués » le vendredi 4 juin

On peut avoir plusieurs raisons de se faire tatouer. Cela peut-être pour rendre son corps plus joli. Le tatouage est aussi un signe d’appartenance à une tribu. Les enfants qui sont prisonniers par d’autres pays n’ ont plus de nom ni de prénom mais un chiffre tatoué sur leur bras. Dans certaines tribus, dès leur plus jeune âge, les femmes commencent à se tatouer la bouche et finissent leur tatouage quand elles sont mariées. Certains gangs se font tatouer pour se reconnaître entre eux et pour montrer leur méchanceté.

Pendant quelque temps, des personnes se faisaient tatouer le corps ; ça s’appelle le bodysuit. Parfois des personnes se faisaient le même tatouage pour montrer qu’elles faisaient partie du même groupe. On peut se faire tatouer pour plusieurs raisons : pour cacher quelque chose, pour se faire beau – belle …
Certains pensent que si on est tatoué, quand on mourra, nos ancêtres pourront nous reconnaître. Il y a plusieurs styles de tatouages, des tatouages réalistes ou imaginaires.

Lily-Rose Jannin et Marilou Rodriguez

Fête des mères à la manière de Mondrian

Voici quelques réalisations pour la fête des mamans :

Webinaire avec 1jour1actu 

Pour la seconde fois, les élèves ont participé à un webinaire proposé par 1jour1actu. Cette fois, l’émission portait sur « A quoi ça sert de faire du sport ? ». Voici quelques phrases extraites de leurs écrits suite à l’émission et de ce qu’ils en ont retenu :

« Il est important d’en faire une heure par jour ». « On fait travailler nos 600 muscles lorsqu’on pratique une activité physique ». « Il est interdit de contester l’arbitre, ce n’est pas fair-play. Par contre, tu as le droit de demander gentiment à l »arbitre pourquoi il a pris cette décision à la fin du match ». « Si on gagne, il ne faut pas narguer ses adversaires ». « En faisant du sport, tu as moins de chance d’être malade ». « C’est interdit de se doper car c’est de la triche et c’est dangereux pour la santé ». « Le sport est bon pour la santé, le corps et le mental ». « Il faut manger équilibrer en mangeant au moins cinq fruits et légumes par jour ». « On n’est pas obligé de faire du sport en club : on peut en faire avec des amis ». « Les règles du sport changent au cours du temps pour rendre les matchs plus dynamiques ». « L’important  n’est pas de gagner, mais de jouer ». « Si l’adversaire tombe, il faut l’aider à se relever, ça s’appelle le fair-play ». « Le sport en club le plus pratiqué est le football ». « Le sport permet de créer de l’endorphine qui nous procure un sentiment de bien-être même quand on perd ». « Les règles dans un sport sont indispensables ». « Le confinement est difficile à vivre pour les sportifs ; tout le monde n’a pas de vélo d’appartement, de tapis roulant, de piscine… ».

Cliquez sur le titre pour assister à l’émission en replay :

Webinaire 1jour1actu le direct « À quoi ça sert de faire du sport ?»

A la manière de Mondrian

En arts visuels, les élèves ont étudié l’artiste néerlandais Piet Mondrian, artiste du 20ème siècle qui a évolué peu à peu vers l’art abstrait. Ils ont dessiné des lignes verticales et horizontales  et colorié des silhouettes d’animaux en utilisant les trois couleurs primaires. Voici quelques dessins. 


Basket

Depuis début mai, les élèves font une initiation au basket qui se terminera fin juin. C’est Yoni qui anime les séances qui ont lieu tous les lundis.

Concours des Petits champions de la lecture : cliquez pour voir la vidéo

Une bougie et une flamme pour la fête de Pâques !

Même si la célébration a été annulée pour cause de confinement, des élèves de la classe ont colorié et mis en mots l’esprit de Pâques. Ces deux dessins seront donnés au retour des vacances à des élèves d’une autre classe. Bonne fête de Pâques à tous !

 

 

 

 

 

 

 

 

Du hand pour les élèves

Depuis début mars, les CM2 ont eu 4 séances de handball avec Benoît comme animateur. Les élèves, par des jeux collectifs, apprennent à lancer et tirer avec précision, se démarquer, à faire des passes et enfin à jouer collectif.

Merci à l’APEL qui finance ce projet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la manière d’Alexandre Calder

Courant mars, après une peinture individuelle, les élèves ont fait le même travail mais en travail collaboratif. Les voici à l’œuvre. Il faudra terminer après le confinement…(un groupe manque, leur travail sera bientôt pris en photo).

Fin janvier, les élèves ont élaboré une peinture à la manière de l’artiste contemporain américain Alexandre Calder. Ils ont découvert certaines de ces œuvres où prédominaient les ronds, les courbes entrelacées, les traits fins et droits agrémentés des  couleurs primaires. Voici les élèves en action et quelques-unes de leurs œuvres en cours d’élaboration.


 

 

 

 

 

Illustrations de la poésie « Compter sur ses dix doigts »

Concours des Petits champions de la lecture 

Samedi matin 16 janvier, la finale de ce concours a eu lieu en début de matinée.

Dix élèves avaient été sélectionnés deux semaines auparavant pour concourir pour cette finale : Noane, Marilou, Garance, Nahel, Céleste, Erell, Angeline, Inès, Eloïse et Romane ont lu pendant trois minutes un passage d’un livre de leur choix. Ils devaient lire de manière fluide, en mettant le ton, en étant audibles, expressifs tout en regardant de temps en temps le jury et le public.

Trois parents de l’APEL, Léa (qui fait un service civique dans l’école) et moi-même formions le jury. Les élèves ont très bien lu et la victoire s’est jouée dans un mouchoir de poche. C’est Marilou qui a été déclarée gagnante du concours au niveau de la classe. Elle participera donc d’ici fin mars à la finale départementale. Bravo à elle mais aussi à tous les élèves de la classe qui ont tous été motivés lors de cet exercice de lecture qui consiste aussi à oser prendre la parole devant un public.

Cross école

Toujours ce samedi matin 16 janvier, les élèves ont fait une course dans l’enceinte de l’école à l’image du cross Ouest-France qui a été annulé. Les élèves devaient courir un maximum de tours en dix minutes. Tous les élèves ont couru de leur mieux et personne ne s’est arrêté. Garance, Lily-Rose et Céleste ont été les plus rapides et se sont classées dans cet ordre. Chez les garçons, Tiago, Quentin et Ethan ont été les plus rapides. Bravo à tous !

Saynète en anglais

Jeudi soir 7 janvier, les élèves ont joué leur saynète « Poor Father Christmas » dans la salle de motricité. C’était donc la conclusion d’un apprentissage commencé début décembre. Par groupe de 8, cette saynète raconte l’histoire d’un Père Noël qui pleure dans la chambre d’un enfant car il travaille à Noël et qu’il ne reçoit pas de cadeaux, ne mange pas de pudding et qu’il n’a pas un beau sapin de Noël bien décoré. Heureusement, il est tombé dans une famille compatissante…

Cette saynète a permis aux élèves d’apprendre du vocabulaire, des expressions, d’interagir avec d’autres élèves tout en prononçant bien les mots. Sans oublier, bien sûr, la joie de jouer.


Spectacle « Now »

Les élèves devaient aller à la salle Henri Salvador de Coulaines pour voir  le spectacle « Now ». Malheureusement, le spectacle a été annulé en raison des mesures sanitaires. Cependant, il a été possible de voir le spectacle enregistré en vidéoprojection dans la classe mercredi matin 16 décembre. L’histoire se passe dans une chambre d’un enfant de 11 ans le matin de sa rentrée au collège. Pas facile d’aller affronter ce nouvel environnement. Il se remémore ces années de primaire et les relations qu’il a dans sa famille. 

Le spectacle était de qualité, très poétique, et les élèves ont apprécié la mise en scène, les jeux de lumières (la chambre qui se transforme en cours d’eau dans une forêt) et le jeu de l’acteur. 

Endurance

Dans cette période limitée au niveau des activités sportives, les élèves ont quand même la possibilité de faire de l’endurance. Même si le cross Ouest-France est annulé, les élèves feront une course le samedi 16 janvier au matin au sein de l’école. Les élèves sont motivés et parviennent presque tous à courir à leur rythme pendant 20 minutes.

Arts plastiques et anglais

En début d’année, les élèves ont découvert l’album « Willy the dreamer » en anglais faisant référence à divers artistes contemporains. Les élèves ont donc fait un dessin en s’inspirant de l’œuvre de René Magritte intitulée « la reproduction interdite ». Voici quelques œuvres des élèves.

 

 

 

 

 

 

Natation

Les élèves ont pu bénéficier de 4 séances de natation à la piscine des Ardriers de mi-septembre à mi-octobre. Ils ont pu ainsi se perfectionner aux différentes techniques de nage sur le ventre ou sur le dos. Les deux dernières séances ont été consacrées au sauvetage. 

Arts visuels

Le 2ème projet en arts visuels fut de créer une œuvre à la manière de René Magritte inspirée du « retour » de 1940. Les élèves ont imaginé un animal ou un objet dans lequel un ciel bleu et un nuage apparaissaient. Voici quelques œuvres réalisées par eux. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une sortie pédagogique à la maison de la forêt

Les CM2 sont allés à la maison de la forêt début octobre afin d’étudier les mustélidés, petits mammifères comme la belette, la fouine ou encore le putois. Ils ont effectué une recherche par deux sur les caractéristiques de certains d’entre eux dans le musée. Puis une mise en commun a eu lieu avec une présentation orale du fruit de leurs recherches aux autres groupes. 

L’après-midi, les élèves sont entrés dans la cage d’Oxmo et Musli, deux furets. Ils ont pu les observer, les toucher parfois et apprendre quelques caractéristiques de ce mustélidé.